Multiplicité des usages : « un pour tout, tout en un ! »

07 Fév Multiplicité des usages : « un pour tout, tout en un ! »

La technologie peut aussi venir en aide à la multiplicité des usages. CityHome en est l’illustration. Ce projet du MIT prend l’apparence d’une boîte métallique, contenant plusieurs pièces, qui une fois déployés font offices de lit, de cuisine, de salle à manger ou de rangements. Tout cela, fonctionne grâce à des capteurs, qui d’un mouvement de la main font sortir les éléments du cube (vidéo sur  http://cp.media.mit.edu/places-of-living-and-work). Il est pour l’instant surtout utile pour des petits appartements, mais à terme et si le concept se développe, les possibilités offertes pourraient permettre de multiplier les usages et de modifier en un claquement de doigts une habitation en bureaux, ou autres salles de réunions.

Pour arriver à de bons résultats, la législation en vigueur devra également évoluer. Malgré différents dispositifs visant à faciliter ce genre de transformation (art. 1384 F du code général des impôts, Art. R. 331-1 du code de la construction et de l’habitation), cela ne suffit pas. Certains réclament ainsi une modification des permis de construire (PC). C’est le cas des architectes Anne Démians et Patrick Rubin. La première propose la nouvelle rubrique « immeuble à destination indéterminée », l’autre un « PC réversible ». Il y a fort à parier que cela se fera, plus ou moins naturellement. La demande de réversibilité, d’adaptabilité ou de convertibilité est en effet bel et bien là.

Contacter l'auteur

Veuillez laisser ce champ vide.

Soyez le premier à commenter

Poster un commentaire