« Mutations urbaines » : Réfléchir ensemble la ville de demain

Exposition Mutations urbaines Cité des Sciences maquette

03 Mar « Mutations urbaines » : Réfléchir ensemble la ville de demain

La ville est arpentée, habitée, exploitée par plus de la moitié de la population mondiale. D’année en année, la croissance des villes ne cesse de progresser. Il faut anticiper une extension des mégalopoles et des bidonvilles. Ce phénomène planétaire est lourd de conséquences pour nous et nos villes. C’est la réflexion qu’a proposé l’exposition « Mutations urbaines, la ville est à nous », qui a eu lieu jusqu’au 5 mars 2017 à la Cité des sciences et de l’industrie.Exposition mutations urbaines Cité des Sciences affiche

Une Exposition « constat »

Il est indispensable de s’interroger sur les changements en marche et sur notre rôle en tant qu’urbain. De ce constat, l’exposition a mis en évidence trois aspects : Villes sous tensions, Terre urbaine et Devenirs urbains. Dans chaque univers, le public prend part aux activités et peut livrer, à son tour, sa vision de la ville.

« Villes sous tension »

La population urbaine augmente continuellement, principalement en Asie et en Afrique. La ville attire par ses emplois, sa richesse, son offre culturelle et sa mixité. En 2050, nous serons 10 milliards.
Cette densité provoque des tensions communicationnelles, immobilières ou encore environnementales. 70% des émissions de CO2 proviennent des villes, il est nécessaire de repenser la consommation d’énergie dans le milieu urbain.
Quel était l’objectif de l’exposition Mutations urbaines, la ville est à nous ? Faire réfléchir le visiteur sur sa propre pratique citadine, en répondant à des sondages par exemple.

« Terre urbaine »

Cet espace présentait un spectacle collectif et immersif, un voyage planétaire où chacun prend connaissance des enjeux globaux de l’urbanisation* grâce à un dispositif de data-visualisation et de data-sonorisation, projeté sur un écran hémisphérique de 8 mètres de long et 3,50 m de haut.

« Devenirs urbains »

Ici, les initiatives étaient présentées aux citoyens. De nombreux dispositifs existent : expérimentations locales ou situations singulières, les idées fusent des quatre coins du monde ! Industriels, urbanistes, élus, économistes, habitants, tous pensent leur ville de demain.
Ainsi, le trottoir piezo électrique, qui produit de l’énergie avec le va-et-vient des passants, le “parking day” évènement mondial qui consiste à transformer des places de parking payantes en espaces végétalisés, le jardin suspendu de Séoul sur une autoroute abandonnée, la « guerilla gardening », mouvement de ré-appropriation des espaces urbains au profit d’une émergence végétale.
Pour répondre aux questions écologiques, de multiples projets étaient proposés comme une maquette de ferme verticale, un biobus qui fonctionne grâce aux excréments humains, un modèle d’éco-quartier en Turquie chauffé aux coques de pistaches et enfin l’initiative San Francisco, zéro déchet à l’horizon 2020.

* Data-visualisation et data-sonorisation : l’étude, la science ou l’art de représenter des données de façon visuelle et sonore.

Contacter l'auteur

Veuillez laisser ce champ vide.

Soyez le premier à commenter

Sorry, the comment form is closed at this time.