Oser le spectaculaire

02 Oct Oser le spectaculaire

L’architecture, tant extérieure qu’intérieure, se doit de répondre à des critères de fonctionnalité mais aussi de déployer une dimension plus « émotionnelle » pour offrir une expérience complète et bénéfique aux utilisateurs comme aux habitants. C’est souvent par des esthétiques affirmées et par le décor que des secteurs, comme l’hôtellerie ou les lieux de ventes, créent des atmosphères fortes et racontent des « histoires ». Via des collaborations artistiques, des décalages d’univers ou des références à l’Histoire, ces trois projets illustrent trois réponses possibles pour sortir de l’ordinaire et injecter une touche d’exceptionnel, se différencier en osant des habillages mémorables !

Masse à la « peau » intrigante, ce bâtiment monolithique tout en béton condense des volumétries très diverses sous une surface à la texture entre ramage végétal et marbrures minérales. Souhaitant rompre l’apparence brute du matériau, l’architecte a imaginé de réaliser un « dripping » pour donner de la profondeur et faire vibrer les surfaces sous la lumière, en résonnance avec la végétation environnante. La réalisation de cette enveloppe artistique, inspirée des artistes américains de l’action painting comme Jackson Pollock, a nécessité la fabrication de pinceaux spéciaux et la mise au point d’une technique de projection spécifique à partir d’une nacelle, pour appliquer les deux nuances de bleu d’une peinture pour l’extérieur. L’ensemble de l’intervention a nécessité environ un mois et demi pour matérialiser cet habillage spectaculaire.

Conservatoire de Musique, Danse et Théâtre de Dominique Coulon à Belfort,
dripping réalisé par les artistes Max Coulon et Gabriel Khokha, photos Eugeni Pons

Trop souvent limité à un usage purement fonctionnel, le sol peut aussi se transformer en un vecteur de personnalisation surprenant, grâce à l’affichage de visuels, géométriques ou figuratifs au format XXL, créant ainsi des ambiances inattendues.

Ce revêtement de sol vinyl tri-couches, est constitué d’un textile en polyester imprimé inséré entre une membrane isolante et une enduction de protection. Anti-dérapant, résistant aux micro-organismes et aux variations de température, il est particulièrement adapté à un usage en salle de bains, mais peut aussi s’intégrer dans des espaces beaucoup plus vastes comme les surfaces à usage commercial ou les bureaux. Outre l’offre du catalogue, des motifs décoratifs classiques jusqu’à une imagerie presque kitsch, il est possible de faire réaliser un décor à partir de ses propres visuels.

 

Revêtement de sol décoratif Ruvitex 3D de Ruvitex Industry

 

Des chambres au restaurant, de grands visuels, peintures ou photos anciennes viennent s’inscrire dans les espaces et raviver la mémoire de ce bâtiment au destin pluriel. De plus grand Casino d’Europe à sa conception en 1912, à musée municipal puis centre de cures d’eau de mer, il renaît aujourd’hui en hôtel et institut de thalassothérapie. Evocatrices d’hier mais radicalement contemporaines par leur échelle, ces scènes de vie apportent une forte individualité aux différentes pièces et développent des atmosphères singulières revisitant avec modernité le patrimoine historique et architectural.

Hôtel Les Cures Marines à Trouville, architecte Jean-Philippe Nuel

Contacter l'auteur

Veuillez laisser ce champ vide.

Soyez le premier à commenter

Poster un commentaire