Vers le développement des applications digitales en faveur de la valorisation des déchets du BTP

27 Fév Vers le développement des applications digitales en faveur de la valorisation des déchets du BTP

Que ce soit dans le secteur industriel, tertiaire ou du bâtiment et des travaux publics, les producteurs et détenteurs de déchets souhaitent une valorisation maximale de leurs déchets à des prix compétitifs et ce, dans le cadre d’une parfaite conformité réglementaire. Or toutes les offres de service ne se valent pas et sont souvent peu optimisées, induisant notamment des coûts logistiques qui pourraient être évités. Comme c’est déjà le cas dans le secteur de l’hôtellerie ou encore des transports, le digital va impacter la gestion des déchets de manière importante dans les années futures. Néanmoins nul ne peut prédire de quelle manière et à quelle vitesse cela se fera.

Aux Etats-Unis, en autres précurseurs, Rubicon Global propose une gestion des déchets qui s’appuie sur ces nouvelles technologies. De nombreux services sont déjà disponibles mais le marché américain est d’évidence beaucoup plus évolutif et mature que le marché européen. Néanmoins devant ce constat et fort de sa connaissance du tissu industriel du déchet en France et en Europe et de sa connaissance du secteur du BTP, RECOVERING propose de fluidifier l’offre et la demande tout en y apportant son expertise de la gestion des déchets. L’application RECOVERING WASTE disponible sur mobile, tablette et Internet (www.recovering.fr) permet à tout détenteur de déchets de faire une demande en ligne en quelques clics et de pouvoir obtenir la meilleure offre répondant à son besoin. Plus particulièrement, ce service à forte valeur ajoutée s’adresse aux producteurs de déchets tels les démolisseurs et les entreprises de travaux. En adoptant ce nouveau service très simple d’utilisation, les entreprises bénéficieront d’une offre globale optimisée procurant avantages économiques et contribuant au développement de filières de collecte locales par des prestataires résolument tournés vers la valorisation.

Cette avancée ne constitue qu’une première étape, RECOVERING travaillant déjà sur une seconde version de son service en ligne avec l’ensemble de ses partenaires.

 

Contacter l'auteur

Veuillez laisser ce champ vide.

Soyez le premier à commenter

Poster un commentaire